Arborus reçoit une délégation colombienne pour parler d’égalité salariale

Le 19 juin 2019, Arborus a eu le plaisir d’accueillir une délégation colombienne du Ministère du Travail. sur le sujet de la “ Création d’un instrument méthodologique pour la mise en place de la loi d’égalité salariale » sous l’égide de Jackeline ROJAS, chargée de projet du pilier genre du programme de l’Union Européenne EUROSOCIAL .

Cette réunion technique a eu pour objet d’apporter  des éléments méthodologiques de la certification GEEIS pour d’une part analyser et d’autre part mettre en oeuvre des mesures visant à gommer les écarts de salaire entre les femmes et les hommes. 

«  Les inégalités de salaires sont en fait l’arbre qui cache la forêt des discriminations »  explique Cristina Lunghi. C’est ce que Nyanyui Siliadin, responsable GME RSE Diversité chez CAMFIL France, explique à travers de nombreux exemples. Il a démontré comme le label GEEIS lui a permis de structurer sa politique d’égalité et de booster des actions qui n’auraient pas été possible sans la perspective de l’audit.

Dans une PME comme CAMFIL, il a fallu mettre en place de nouveaux process, innovants pour une entreprise de notre taille et créer des dispositifs spécifiques pour atteindre les objectifs fixés par le GEEIS. Des process rectificatifs sur les parcours professionnels et des modifications de notre organigramme ont permis de rejoindre aussi l’objectif d’égalité salariale.

Une réunion très constructive, où de nombreuses recommandations ont été faites en terme d’approche, de méthode et de résultats attendus.

L’INDEX égalité a été évoqué comme outil de mesure incitatif et est promu au niveau international par le GEEIS.

Mais au delà de la loi qui doit guider les entreprises, c’est la compréhension de l’enjeu positif qui doit rester le moteur et l’exemple du GEEIS est de ce point de vue particulièrement porteur.

Recommended Posts